Des tablettes numériques dans l’hémicycle

Les députés disposent désormais de tablettes numériques dans l’hémicyle:  quand la transition numérique est synonyme d’économies et de protection de l’environnement.

Lors de la reprise des travaux en séance publique le mardi 16 janvier, les 577 députés ont découvert dans leur pupitre à l’hémicycle des tablettes numériques. C’est la mise en œuvre d’une décision des trois questeurs, dont Florian Bachelier, en octobre dernier. Elle s’inscrit pleinement dans le projet de transformation profonde de l’Assemblée nationale défendue par Florian Bachelier.

Jusqu’en décembre 2017, tous les textes de lois et les amendements étaient imprimés sur des feuilles A4 recto simple et distribués à chaque député, avec un lourd coût économique et écologique. A titre d’exemple, ce paradoxe : en mai 2016, 60 700 pages ont été imprimées pour l’examen au Sénat du projet de loi pour la reconquête de la biodiversité. Dorénavant, les députés consulteront tous les textes de façon dématérialisée. Il s’agit ainsi d’économiser in fine environ 40 000 euros par an et surtout de mettre un terme au gaspillage annuel de 26 millions de feuilles A4. L’achat des tablettes quant à lui sera amorti en 5 ans.

Economiser l’argent public, respecter l’environnement : avant d’adopter des lois à cet effet, l’Assemblée nationale doit en premier lieu donner l’exemple. C’est le chemin qu’elle prend à grands pas avec ces dernières mesures.

Au-delà de ces enjeux financiers et environnementaux, cette mesure s’inscrit dans la démarche de transformation numérique de la France impulsée à l’échelle nationale par le gouvernement. En effet, sous la responsabilité particulière de Mounir Mahjoubi, le Secrétaire d’Etat chargé du Numérique, 2018 sera une année intense dans ce domaine. Par exemple, le chantier de la dématérialisation des échanges entre les citoyens et l’administration doit être lancé, avec la conception et le développement d’une « identité numérique » pour chacun et d’une « plateforme numérique de l’Etat » rassemblant tous les services publics.