Florian Bachelier au Forum International de la Cybersécurité

Florian Bachelier assurera demain mardi à Lille l’ouverture de l’Agora dans le cadre du Forum International de la Cybersécurité (FIC), en présence du ministre de l’Intérieur, Gérard Colomb. Pour cette dixième édition, les réflexions et les échanges entre professionnels de la cybersécurité, issus des sphères publique comme privée, porteront plus précisément sur les défis de « l’hyperconnexion ».

Aujourd’hui, à mesure que de plus en plus de personnes ont accès à internet et que les objets connectés se développent, nous entrons en effet dans cette « ère de l’hyperconnexion ». En 2020, les objets connectés seront ainsi trois fois plus nombreux que la population mondiale. Cette évolution technologique entraîne de nombreuses conséquences en termes de cybersécurité. En effet, cette surexposition expose le système à une vulnérabilité accrue : une attaque ou une défaillance d’une des composantes peut rapidement avoir un effet domino important. Le FIC sera ainsi l’occasion de réfléchir à la résilience de la protection en termes de cybersécurité.

Au croisement entre le numérique et la Défense, la cybersécurité est l’un des domaines d’expertise Florian Bachelier, en témoigne cette récente tribune publiée sur le sujet. Membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes et de la Commission de la Défense, il participera également en 2018 au groupe d’étude « Cybersécurité et souveraineté numérique » ainsi qu’à la Mission d’information parlementaire dédiée à la cyberdéfense.

Dès lors que le numérique est désormais un nouveau terrain d’affrontement militaire, au même titre que l’air, la terre et la mer, il s’agit bien là d’un enjeu de souveraineté nationale. L’Ille-et-Vilaine est particulièrement concernée par ce sujet et compte de nombreuses pépites et entreprises en pointe sur le sujet. Urgente pour la France comme pour l’Europe, la sécurité numérique est donc aussi un grand levier de développement économique et de création d’emplois sur les territoires de Bretagne.

Engagée aux niveaux français et européen, la promotion de la cybersécurité et de la cyberdéfense fait ainsi partie de l’agenda numérique du Parlement et du Gouvernement pour 2018, aux côtés d’autres thèmes : résorber la fracture numérique, développer une identité numérique pour les échanges entre l’administration et les citoyens, lutter contre les fake news.