Hommage à Simone Veil

Elle était la France.
Elle était l’Europe.

Ses yeux témoignaient de ce qu’elle était. Une rescapée des camps de la mort, brisée par la barbarie nazie. Mais aussi une femme du siècle, ardente actrice de la réconciliation entre les peuples, européenne convaincue et passionnée.

Simone Veil est entrée au Panthéon dimanche 1er juillet, accompagnée par son mari Antoine.

Cette décision du Président de la République était une décision de tous les français. Une évidence pour chacun tant l’oeuvre politique et philosophique de Simone Veil aura marqué durablement la France.

Son combat pour les femmes restera comme son oeuvre majeure. Celui qui fera d’elle une icône.

En 1975 elle porta, avec une force que la France découvrit alors, la loi pour l’Interruption Volontaire de Grossesse. Profondément bousculée, chahutée, insultée et parfois même menacée, elle fit montre d’un courage politique admirable et d’une solidité à nulle autre pareille.

Ce texte permit de mettre fin à des années de souffrance et de mutilations pour des centaines de milliers de femmes. Il constitue, encore aujourd’hui, un pas immense dans le combat des femmes à disposer de leur corps.

Simone Veil était également une européenne convaincue. Première Présidente du Parlement Européen élu au suffrage universel, elle aura, toute sa vie, défendue la solidarité et l’entraide entre les peuples.

A l’heure où nous constatons une résurgence des phénomènes populistes et des idées réactionnaires, partout en Europe, elle doit demeurer pour nous un exemple, une boussole, celle qui nous montre le chemin vers la paix, vers la coopération. Celle qui nous rappelle chaque jour, par son histoire, les valeurs fondatrices de l’idéal Européen.

Avec l’entrée de Simone et Antoine Veil au Panthéon, nous devenons leurs obligés.
La charge de leurs combats nous revient.

C’est en européens convaincus que nous continuerons à porter un message d’espoir et de paix. C’est en ardents défenseurs de l’égalité femmes-hommes que nous perpétuerons un message universel de liberté pour toutes les femmes.
C’est en citoyens attachés à notre histoire que nous ne céderons jamais face au rejet de l’autre, au racisme et à toutes les formes d’oppression des peuples.