L’Assemblée nationale vote le PLFSS 2019

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 (PLFSS) a été adopté par l’Assemblée nationale le 30 octobre dernier.

Il est la concrétisation des engagements du Président de la République et de la majorité à l’Assemblée nationale.

Le PLFSS, ce sont :

 

  1. Des mesures pour faire que le travail paie mieux et redynamiser l’emploi :

Nous supprimons les charges salariales des heures supplémentaires pour 9 millions de salariés :

  •   C’est 200 euros supplémentaires par an pour un salarié au SMIC
  •   C’est une hausse de 11% par heure travaillée

Nous transformons le CICE en baisse de charges pérennes :

  •  C’est la garantie d’un coût du travail universel, d’un grand soutien aux secteurs non lucratifs et d’une plus grande mobilité sur le marché du travail
  • C’est 18 milliards d’euros de trésorerie supplémentaire en 2019 pour les entreprises

  1. Des mesures pour mieux soigner tous les Français, notamment les plus vulnérables, et les retraités :
  • Nous investissons 400 millions d’euros supplémentaires dans notre système de santé et dans les hôpitaux

 

  • Nous mettons en œuvre « le Reste à Charge 0 » progressivement dès 2019 et totalement en 2021, pour qu’aucun Français ne puisse renoncer à des soins optiques, dentaires ou auditifs. La Ministre Agnès Buzyn s’est engagée à ce qu’il n’y ait aucune augmentation des tarifs des complémentaires Santé.

 

  • Nous donnons l’accès à une complémentaire santé à 1 euro par jour pour 1.4 millions de Français
  • C’est un gain de 600 € par an pour un couple de retraité modeste
  • C’est un gain de 700 € par an pour une famille monoparentale modeste avec 3 enfants

  1. Des mesures pour accompagner les Français tout au long de leur parcours de santé et lutter contre les risques de santé d’aujourd’hui et de demain :

Nous mettons en œuvre la stratégie nationale pour l’autisme

  • C’est 60 millions d’euros supplémentaires dès 2019

Nous créons un congé maternité plus protecteur pour les indépendantes et les exploitantes agricoles

  • C’est 38 jours de congés indemnisés supplémentaires.

Nous investissons 125 millions d’euros supplémentaires dans les EHPAD, un pas pour relever le défi du Grand âge

 

La Majorité s’est fortement engagée pour :

 

  1. Apporter un soutien accru aux producteurs agricoles face à la suppression du dispositif « TO-DE »
  • C’est une exonération totale des cotisations jusqu’à 1,1 SMIC et, de façon dégressive, jusqu’à 1,6 SMIC, au titre des années 2019 et 2020.
  • L’exonération totale a été relevée à 1,15 SMIC (Amendement du Groupe)

  1. Apporter un soutien aux pères d’enfants hospitalisés en soins intensifs dès la naissance
  • C’est un congé supplémentaire qui pourrait concerner les pères de 60 000 bébés par an