🖋 La diffĂ©renciation, il y a ceux qui en parlaient et ceux qui la font.

Le 21 juin 2018, Ă  Quimper, le PrĂ©sident de la RĂ©publique avait apportĂ© des rĂ©ponses fortes aux attentes des bretons en exprimant sa volontĂ© de « faire de la Bretagne un laboratoire de l’action publique », « une rĂ©gion pilote du nouveau rĂŽle de l’État ».

S’appuyant sur les dĂ©clarations du PrĂ©sident de la RĂ©publique et du Premier ministre, l’État, en prĂ©sence d’Édouard PHILIPPE, et la rĂ©gion Bretagne signeront, vendredi 8 fĂ©vrier 2019 :

  • Le Pacte d’accessibilitĂ© et de mobilitĂ©
  • La Convention rĂ©gionale pour l’action publique

Ce contrat, reposant sur deux chantiers majeurs, a pour objectif principal de renforcer l’efficacitĂ©, la lisibilitĂ© et la simplification de l’action publique en Bretagne.

Le Pacte d’accessibilitĂ© et de mobilitĂ©, pour sa part, doit permettre l’élaboration de politiques publiques mieux adaptĂ©es et plus efficaces au service d’un dĂ©veloppement du territoire durable et solidaire mais aussi et surtout leur mise en application concrĂšte. Parmi les principaux chantiers de ce Pacte figurent le prolongement de l’accessibilitĂ© ferroviaire de la Bretagne, l’amĂ©lioration de la desserte routiĂšre du centre Bretagne et de la pointe bretonne ou encore le renforcement de l’attractivitĂ© aĂ©roportuaire de la rĂ©gion.

La Convention rĂ©gionale pour l’action publique, quant Ă  elle, vise Ă  offrir aux territoires toutes les conditions nĂ©cessaires pour dĂ©velopper des expĂ©rimentations, favoriser l’émergence de nouvelles initiatives et accĂ©lĂ©rer l’innovation. C’est la parfaite application du principe de la « dĂ©centralisation de projets » visant Ă  s’appuyer sur les projets locaux et dĂ©velopper les solidaritĂ©s. Cette Convention fixe des ambitions fortes sur de nombreuses thĂ©matiques : logement, questions environnementales, politiques d’amĂ©nagement, dĂ©veloppement Ă©conomique, enjeux maritimes, tourisme, culture, langues de Bretagne.

C’est le signe de l’investissement plein et entier de l’État au service de la Bretagne et des bretons.

Le prĂ©sident de la RĂ©publique l’avait annoncĂ© lors de sa venue Ă  Quimper :

« Nous devons adapter notre organisation collective, adapter l’organisation de l’État dans le territoire et sans doute aussi un peu la relation entre l’État et le territoire. (
) j’ai indiquĂ© vouloir rompre avec une conception jacobine de l’exercice des responsabilitĂ©s publiques au profit d’une mise en Ɠuvre partagĂ©e, concertĂ©e des politiques publiques. »

Cette Ă©tape essentielle est le fruit de l’engagement sans faille des dĂ©putĂ©s bretons de la majoritĂ©, qui aura permis Ă  l’État et Ă  la RĂ©gion de trouver un accord solide et ambitieux pour la Bretagne. Cette mobilisation exemplaire est Ă  la hauteur des attentes et des ambitions des bretons.

La diffĂ©renciation, il y a ceux qui en parlaient et ceux qui la font. Ce n’est pas tout Ă  fait un hasard si, avec ses 24 dĂ©putĂ©s de la majoritĂ© prĂ©sidentielle, la Bretagne est le fer de lance de ce combat. 

 C’est une nouvelle fois la traduction, en faits et en actes concrets, des engagements qui ont Ă©tĂ© pris.

Le PrĂ©sident de la RĂ©publique, le Gouvernement et les dĂ©putĂ©s bretons de la majoritĂ© sont aux cĂŽtĂ©s des bretons dans le combat de la justice et de l’efficacitĂ©.

HervĂ© BERVILLE – Éric BOTHOREL – Bruno JONCOUR – Yannick KERLOGOT – Erwan BALANANT – Richard FERRAND – Jean-Charles LARSONNEUR – Sandrine LE FEUR – Didier LE GAC – AnnaĂŻg LE MEUR – Graziella MELCHIOR – Liliana TANGUY – François ANDRÉ – Florian BACHELIER – Christine CLOAREC – Mustapha LAABID – GaĂ«l LE BOHEC – Laurence MAILLART-MÉHAIGNERIE – Jean-Michel JACQUES – Nicole LE PEIH – Jimmy PAHUN – HervĂ© PELLOIS – Gwendal ROUILLARD