Europe : Jean-Yves Le Drian et Nathalie Loiseau en visite en Ille-et-Vilaine

 Vendredi 10 mai 2019, Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et Nathalie Loiseau, tête de liste « Renaissance » aux élections européennes, étaient en Ille-et-Vilaine, accompagnés de Marie-Pierre Vedrenne et de Pierre Karleskind, tous les deux candidats sur la liste « Renaissance » et des députés La République en Marche ! du département.

Au programme : visites de la société Thales Microelectronics, de l’Institution de Recherche b<>com, du Pôle Numérique Rennes Beaulieu et de l’entreprise d’insertion La Feuille d’Érable ; conférence de presse et rassemblement des acteurs locaux du monde économique, de la santé, de la recherche, de l’enseignement, de l’innovation, de l’industrie, du sport, de l’économie sociale et solidaire et de la culture, pour un temps consacré, à Rennes, aux enjeux européennes

Le constat est partagé massivement : dans tous les domaines, sans exception, parmi lesquels l’innovation, la défense, le numérique, l’industrie, la formation professionnelle ou l’économie sociale et solidaire, nous avons collectivement besoin d’Europe au quotidien.

Dans moins de 12 jours, notre génération sera appelée à faire un choix historique qui engagera notre avenir mais aussi et surtout celui des générations futures.

Quelle Europe souhaitons-nous laisser à nos enfants ? :

Celle des nationalistes – dont le bilan au Parlement européen est d’avoir toujours voté contre tout – et ayant pour projet le repli, le déclin et finalement la déconstruction de l’Union européenne ou bien une nouvelle Europe plus proche des citoyens, plus efficace, plus forte, plus ambitieuse, plus affirmée, plus écologique et plus solidaire.

Non, l’Europe n’est pas parfaite. C’est la raison pour laquelle nous avons investi 79 candidats et formulé 79 propositions très concrètes. L’Europe est le cœur de notre engagement depuis le début. Nous souhaitons redonner un cap à l’Europe sans pour autant oublier qu’elle a apporté le progrès économique et social mais aussi la paix et qu’il faut la préserver, la chérir, la défendre. Nous devons agir collectivement, en responsabilité, en prenant le Monde tel qu’il est et en surmontant les clivages éculés

Face à la Chine conquérante, aux États-Unis protectionnistes et la Russie très organisée, la question est de savoir si nous sommes plus forts à 450 millions ou à 66 millions de Français ?

Le défi, c’est de ne pas se faire imposer nos choix par des puissances étatiques et privées. L’enjeu, c’est la défense de notre souveraineté et la protection des intérêts des Français. L’objectif, c’est l’affirmation de la place de la France dans l’Union européenne et dans le Monde.

Les Bretons seront au rendez-vous de l’Histoire, comme ils ont su l’être au moment du Traité de Maastricht en 1992.

Le 26 mai 2019, il n’y aura qu’un seul tour. Ne nous laissons pas voler l’Europe, votons Renaissance !

Florian BACHELIER