La dotation d’herbégement des députés : une nouvelle mesure d’économies pour l’Assemblée nationale

Dès le début de la première législature sans cumul des mandats, nous avons ouvert le chantier prioritaire de rationalisation de la dépense publique.

Les comptes des exercices 2017 et 2018 en sont la démonstration :

En 2017, nous avons réalisé 8 500 00€ d’économies.

En 2018, nous avons réalisé 25 200 000€ d’économies.

Depuis 2017, l’Assemblée nationale n’a pas demandé 1€ de plus à l’État et donc à nos concitoyensPour rappel, le coût annuel par foyer fiscal de l’Assemblée nationale est de 28€.

Le doublement de l’activité des députés à l’Assemblée nationale a fait apparaître une prévision de forte hausse du budget hôtellerie. Nous avons donc décidé dès le début du mandat de prévoir une solution alternative, sur le modèle du Sénat, consistant à loger à l’extérieur les députés non parisiens présents à Paris.

Sur une base de 4 nuits par semaine, le coût hôtellerie mensuel par député était de 3 200€. La dotation d’hébergement permet donc une économie mensuelle de 2 000€ par député.

Depuis la mise en place de ce dispositif, en février 2018, une économie de 3 600 000€ a été ainsi réalisée.

L’objectif du Bureau de l’Assemblée nationale est d’intensifier les économies sur ce poste et, à terme, de supprimer le budget hôtellerie. Cela permet également de réaménager de façon plus efficace les espaces de travail au sein de l’Institution et de renforcer historiquement les moyens des équipes parlementaires.

Depuis juin 2017, l’Assemblée nationale se transforme en profondeur pour devenir, et c’est le souhait exprimé par les Français, plus exemplaire, plus transparente, plus moderne et au fond plus efficace. Diffuser des informations sans aucunement vérifier leur véracité contribue à dégrader le lien de confiance entre les citoyens, les acteurs publics et les journalistes.

Florian BACHELIER