Ouest-France – Indemnités de la maire : le député Bachelier s’invite dans le débat

Ouest-France – Indemnités de la maire : le député Bachelier s’invite dans le débat

Marc Hervé, le premier adjoint socialiste au maire de Rennes, avait qualifié « d’indigne » la remarque d’un élu d’opposition Lrem sur les indemnités allouées à Nathalie Appéré, maire de Rennes. Le député Lrem, Florian Bachelier, s’invite dans le débat, et accuse l’adjoint « d’avoir simulé sa colère pour ne pas répondre » à la question posée.

8 000 €, voici les indemnités cumulées que vous allez toucher, madame la maire et présidente de Rennes métropole, et vous ne serez pas la seule. À l’occasion du conseil municipal du 10 juillet, Olivier Dulucq, membre de la minorité dirigée par la Lrem Carole Gandon, n’avait pas fait dans la dentelle à propos des indemnités d’élus qu’allait percevoir Nathalie Appéré, la maire socialiste de Rennes.

  • « Indignes »

Une critique qui avait fait bondir le premier adjoint socialiste Marc Hervé qui avait qualifié les propos d’Olivier Dulucq d’indignes et d’ignoble discours. Et de rappeler : Je ne vous ai pas entendu parler de l’augmentation de 30 % de la dotation de logement des parlementaires, quand elle a été votée par votre force politique (LREM).

Cette dernière remarque a, à son tour, fait bondir le député Lrem, Florian Bachelier. À défaut de siéger au conseil municipal, celui qui est également Premier questeur de l’assemblée nationale, a répondu au premier adjoint via un post Facebook. Le député a notamment observé : La question d’Olivier Dulucq semblait vous gêner mais malheureusement dans votre non-réponse vous avez été doublement mal inspiré en tentant d’invoquer un parallèle parlementaire.

Il poursuit Nous avons, sous l’impulsion de la majorité présidentielle et notamment de votre serviteur Premier Questeur, adopté à l’unanimité au Bureau de l’Assemblée nationale du 30 juin dernier notre quatrième budget à la baisse. C’est plus de 35 M€ d’économies d’argent public réalisées depuis notre élection en 2017

  • « Méconnaissance »

Florian Bachelier ajoute : Vous serez rassuré d’apprendre que mes excellents collègues socialistes siégeant au bureau ont voté à la fois pour chacun des budgets proposés mais aussi pour la dépense particulière évoquée sur laquelle vous faites erreur j’en suis sûr par méconnaissance plutôt que par malice […]

Sur la dotation logement, le député argumente : La dotation hébergement a permis d’économiser des millions d’euros d’argent public de frais d’hôtellerie liée à la présence doublée à Paris de cette première Assemblée non cumularde.

  • Inélégance…

Florian Bachelier s’agace ensuite : « Je comprends parfaitement le fait que vous soyez mal à l’aise devant le propos de tel ou tel élu qui ne fait pas partie de votre majorité. J’ai eu le sentiment que vous simuliez une grosse colère pour ne pas répondre à la question et détourner le sujet […] Je considère cette stratégie de non-réponse ni ignoble, ni indigne mais inélégante voire dangereuse car symptomatique d’un refus de mesurer réellement le profond sentiment de défiance des Français que les élus ont nourri pendant 3 décennies ».