Ouest-France. Régionales. Le député LREM Florian Bachelier espère une candidature Le Drian

Ouest-France. Régionales. Le député LREM Florian Bachelier espère une candidature Le Drian

Invité de TVR Ouest-France politique, ce vendredi 27 novembre, le député La République en marche (LREM) d’Ille-et-Vilaine, a écarté sa propre candidature pour les futures élections régionales… tout en lançant un appel à Jean-Yves Le Drian. Il fustige aussi le déni des socialistes à Rennes en matière d’insécurité.

Florian Bachelier, député La République en marche (LREM) d’Ille-et-Vilaine, et Premier questeur de l’Assemblée nationale, était l’invité de TVR Ouest-France politique, ce vendredi matin 27 septembre. Il est revenu sur plusieurs questions d’actualité.

Premier sujet, la loi de sécurité globale, très décriée notamment par les journalistes : « L’ensemble de la proposition de loi est une bonne proposition, défend le député. Il y a toutefois l’article 24 (qui prévoit de pénaliser la diffusion malveillante de l’image des policiers et gendarmes, N.D.L.R.) qui juridiquement n’est pas satisfaisant. » Le projet de loi doit donc revenir sur la table « fin février, début mars, et il faudra retravailler cette partie ».

Condamnation de Mustapha Laabid : il commentera plus tard

Des policiers ont été suspendus pour avoir passé à tabac un producteur de musique, à Paris. « Les images qu’on a pu voir sont intolérables, tonne le député. Je re-proposerai que nous fassions une procédure particulière, parallèle, spécifique, radicale, ferme, sur tous ceux qui ont fait le choix de porter l’uniforme de la République, quand ils sont menacés et agressés. Quand les élus, les enseignants, les magistrats et même les journalistes sont attaqués, c’est la République qui l’est. Le pendant de cela, c’est que lorsque vous avez l’honneur de porter l’uniforme de la République, de porter une charge, un mandat, et que vous commettez une faute, alors les sanctions doivent être aussi rapides. »

Donc, Mustapha Laabid, député rennais LREM, condamné pour abus de confiance, doit démissionner ? « Non. Mustapha Laabid a été condamné en première et deuxième instances. Il se pourvoit en cassation. La chaîne des procédures judiciaires est encore en cours. Si sa condamnation est confirmée, je me permettrai alors de la commenter de façon très claire. »

Polémique sur les aides aux commerçants

Au sujet des aides pour les commerçants, « pourquoi la métropole de Rennes n’a-t-elle pas octroyée le dégrèvement de 1 400 € par entrepreneur sur la contribution foncière des entreprises (CFE) ?, s’indigne Florian Bachelier. J’ai cru comprendre que l’explication c’était que la direction des impôts n’avait pas été assez claire… Elle l’a quand même été pour 400 collectivités locales. Il y a donc un rapport compliqué aux entreprises dans cette majorité municipale. »

La mission d’étude sur la 5G, « un non-sens total »

Commentant la mise en place d’une mission d’étude sur la 5G par la Ville de Rennes, Florian Bachelier estime que « c’est un non-sens total et un formidable gâchis. Rennes et la Bretagne se sont bâtis sur leur capacité numérique. 90 % de la recherche mondiale d’Orange est basée ici. La 5G est aussi une des solutions de la transition environnementale. Imaginons que demain la Ville dise sur les vaccins, sur l’avortement, on n’est pas sûr. On va aussi faire des recherches localement ? Ce n’est pas de la compétence de la Ville ni de la métropole, mais celle de l’État. »

Pour une candidature de Le Drian aux régionales

Florian Bachelier sera-t-il candidat aux Régionales ? « Non… », dit-il, avant de se reprendre : « Le dire aujourd’hui n’a aucun sens. Les préoccupations de mes électeurs, c’est leur santé et celle de leurs parents, l’école de leurs enfants, l’emploi, la sécurité et la menace terroriste. Et je crois que ce n’est pas une bonne idée que le chef de file pour une élection en Bretagne soit d’Ille-et-Vilaine. »

« Loïg Chesnais-Girard est un ami »

Loïg Chesnais-Girard est-il un bon président (socialiste) du conseil régional ? « C’est un ami. On a été strauss-kahniens tous les deux, à droite de la gauche. C’est quelqu’un qui a pris ses responsabilités. Ce n’était pas évident après Jean-Yves Le Drian, pour qui évidemment j’ai voté avec plaisir il y a six ans… et pour qui j’espère pouvoir revoter, c’est un souhait personnel. »

« Une forme de déni » sur l’insécurité à Rennes

L’insécurité à Rennes ? « J’ai salué les objectifs clairs annoncés par l’adjointe (socialiste, N.D.L.R.) à la sécurité, Lénaïc Briéro. Ça fait du bien. Le phénomène de délinquance et de violences s’est accru depuis cinq, six ans, à Rennes. Or il reste une forme de déni et de naïveté. Quand j’entends que la maire de Rennes n’a pas d’éléments particuliers sur les menaces [terroristes, N.D.L.R.] qui courent sur sa ville… je me tiens à sa disposition pour l’éclairer. »

Journaliste : Yann-Armel HUET