Rennes. Face à la mobilisation étudiante, le député LREM Bachelier défend le bilan du gouvernement – Ouest-France

Rennes. Face à la mobilisation étudiante, le député LREM Bachelier défend le bilan du gouvernement – Ouest-France

Distribution gratuite d’aliments au bénéfice des étudiants, le 26 janvier dernier, à l’université de Rennes 2. | THOMAS BRÉGARDIS / OUEST-FRANCE

Les syndicats appellent les lycéens et les étudiants à se mobiliser « contre la précarité » ce jeudi 3 février. Interpellé par l’Union pirate, organisation de l’université de Rennes 2, le député macroniste Florian Bachelier estime qu’« aucune majorité n’a fait autant pour les jeunes ».

26 janvier dernier. Preuve que la précarité étudiante n’a malheureusement pas disparu en 2022, une file d’environ 500 étudiants patiente pour une distribution d’aide alimentaire gratuite, sur le campus de l’université Rennes 2.

« N’avez-vous pas honte ? »

Sur le réseau social Twitter, l’Union pirate, syndicat majoritaire à Rennes 2, interpelle publiquement Emmanuel Macron, Frédérique Vidal la ministre de l’enseignement supérieur, et Florian Bachelier, député rennais et Premier questeur de l’Assemblée nationale : « Et votre seule réponse face à cela ? Augmenter la sélection et les frais d’inscription ! Encore une idée de génie : pourquoi combattre la précarité étudiante, quand il suffit d’empêcher tous les pauvres d’aller à l’université. N’avez-vous pas honte ? »


Le syndicat appelle à une manifestation ce jeudi 3 février, à 14 h, place de la république, à Rennes.

 

La hausse des frais d’inscriptions plus à l’ordre du jour

Si le gouvernement a, pour l’instant, renoncé à mettre en place une plateforme unique pour l’admission en master, la sélection est en effet bien réelle pour y accéder.

En revanche, l’augmentation des frais de scolarité, mise sur la table à la suite des propos controversés d’Emmanuel Macron devant la conférence des présidents d’université, ne sont pas à l’ordre du jour, a dû préciser l’intéressé, ainsi que la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal.

 

« Aucune majorité n’a fait autant pour les étudiants »

Pour Florian Bachelier, « aucune majorité n’a fait autant pour les étudiants et pour les jeunes en général ».

Dans un communiqué, mardi 2 février, le député La République en marche (LREM) égraine les mesures prises : « 89 000 places supplémentaires à l’université depuis 2017, passe Culture de 300 € pour les 15 à 18 ans, 217 € de gain de pouvoir d’achat par an avec la prise en charge de la sécurité sociale étudiante, 3,3 milliards € consacrés au soutien aux étudiants en 2022, 11 millions de repas Crous à 1 € distribués, 150 € d’aide exceptionnelle et 100 € de prime inflation pour les étudiants boursiers, revalorisation des bourses… »

 

415 logements étudiants supplémentaires créés en Bretagne

Il rappelle aussi que tous les logements Crous seront rénovés « d’ici 2 024 », que 415 logements étudiants supplémentaires ont créés en Bretagne depuis 2017 et que 300 autres sont prévus grâce aux financements du nouveau Contrat de plan État Région 2021-2027.

Florian Bachelier assure savoir « que le chemin qui reste à parcourir est immense ». Mais note, « que lorsque j’ai fait le dernier point avec le Crous de Rennes le 15 octobre dernier, aucune difficulté spécifique non traitée ne m’a été signalée sur le campus de Rennes 2. J’attends, par ailleurs, retour de l’invitation que j’ai adressée à la Présidente de l’Université Rennes 2 le 20 septembre 2021. J’imagine que si urgence il y avait, son agenda aurait été aménagé pour venir à ma rencontre. »

 

Pour le parlementaire LREM, « la question étudiante est une question trop sérieuse pour être instrumentalisée par des mouvements politiques qui n’assumeraient pas de l’être. » Il invite l’Union pirate à se mettre en relation avec lui.

Ouest-France Yann-Armel HUET.