À l’assemblée Nationale

À l’assemblée Nationale

Les axes de travail

REGALIEN

Justice
Intérieur
Défense
Institutionnel

ECOLOGIE

Transition environnementale
Santé

SOLIDARITES

Ecoles
Emploi
Accompagnement des aînés

Les chiffres de l'Assemblée nationale

550 Millions d'Euros de budget annuel
155000m2 de superficie
577Députés
2000Collaborateurs
55millions d'euros d'économies réalisées
1200Fonctionnaires
8000Courriers envoyés pour informer, féliciter, inviter
100Cérémonies pour rendre hommage
250réunions entre députés, Bureau de l’Assemblée nationale, Collège des Questeurs, la Chaîne parlementaire, groupes d’études

Vos questions les plus fréquentes

Notre Constitution prévoit trois missions pour les parlementaires français (députés de l’Assemblée nationale et sénateurs du Sénat) :
● Voter la loi
● Contrôler l’action du Gouvernement
● Evaluer les politiques publiques

Les députés représentent, chacun, la Nation toute entière à l’Assemblée nationale. Ils sont élus dans les 577 circonscriptions françaises, au suffrage universel direct pour 5 ans.

Chaque député est également membre de l’une des 8 commissions permanentes de l’Assemblée nationale (lois, finances, affaires sociales, affaires culturelles et éducation, affaires économiques, développement durable, affaires étrangères et défense).

Ils sont la moitié du temps à l’Assemblée nationale et la moitié du temps en circonscription.

En circonscription, ils sont en contact avec les acteurs territoriaux et peuvent vérifier l’exécution concrète sur le terrain des stratégies nationales votées à l’Assemblée.

Un Questeur est l’un des 3 députés élus par ses pairs avec pour mission d’assurer la direction budgétaire, financière, ressources humaines et sécurité de l’Assemblée nationale.

En portant aux responsabilités une assemblée indéniablement plus représentative (plus jeune, plus féminine et plus diverse), nos concitoyens ont envoyé un signal fort. Par leur vote, ils ont exprimé leur attente d’une Assemblée nationale plus exemplaire, plus économe, plus moderne, plus ouverte et donc plus efficace. C’est notamment ce qui permettra de rétablir le lien de confiance qui a été dégradé entre les Français et leurs élus.

Plusieurs chantiers ont ainsi été lancés et finalisés :

Plus exemplaire

  • Suppression du régime spécial de retraite et d’assurance chômage des députés
  • Suppression de l’enveloppe collaborateur, de la voiture de fonction avec chauffeur et des bureaux pour les anciens Présidents de l’Assemblée nationale
  • Suppression de l’allocation des frais funéraires pour les députés
  • Suppression des billets des voyages en train à titre gratuit des anciens députés et de leurs conjoints
  • Contrôle des frais de mandats
  • Interdiction pour le député de recruter un membre de sa famille

Plus économe

  • Mise en place d’une direction des achats
  • Pilotage des ressources humaines
  • Diminution de 10% du nombre de fonctionnaires : 3 500 000€ économisés depuis 2017
  • Economie d’hôtels liée à la mise en place d’une dotation hébergement : 3 600 000€ depuis 2018
  • Diminution du nombre de voyages et déplacements des députés : économie de 979 000€/an
  • Suppression des billets de train des députés honoraires : économie de 400 000€/an
  • Suppression des places de parking : économie de 248 000€/an
  • Arrêt du chauffage des bureaux la nuit et le weekend : économie de 120 000€/an
  • Suppression des amendements papier : économie de 55 000€/an
  • Baisse de la subvention au comité de l’arbre de Noël : économie de 50 000€/an

Plus moderne

  • Augmentation du budget du service informatique de 1 730 000€
  • Acquisition de tablettes en remplacement des liasses d’amendements papier
  • Investissement dans le renforcement et l’extension du Wi-Fi et la numérisation des process
  • Renforcement de la cybersécurité

Plus ouverte

  • Mise à disposition en open data des données budgétaires
  • Mise en ligne des relevés de décisions des réunions de Questure sur le site de l’Assemblée nationale