Presse

Ouest France | Article. Florian Bachelier s’attaque à la retraite des sénateurs

  • « Quelle crédibilité peut par exemple avoir le sénateur socialiste rennais Jean-Louis Tourenne ? »

En revanche, le député rennais s’en prend vertement à ses collègues sénateurs : Les positions exprimées et décisions prises par le Président du Sénat depuis 2 ans semblent déconnectées du terrain et de l’opinion des Français. Il n’est pas justifiable qu’un sénateur français puisse continuer de bénéficier d’une pension retraite de 2 190 € par mois pour 6 ans de mandat. Quelle crédibilité peut par exemple avoir le sénateur socialiste rennais Jean-Louis Tourenne (à 4 800 € par mois de droits à retraite en cumulant avec son ancien mandat de conseiller général selon les calculs de Florian Bachelier) lorsqu’il s’oppose à la réforme de retraites ? Serait-il cruel de développer les exemples des nombreux élus locaux cumulards qui ont fait de la politique leur métier.

Pour Florian Bachelier, le Président Larcher doit écouter les Français, tous les Français pas uniquement les grands électeurs du Sénat, abolir le régime spécial de retraites des sénateurs, restituer à l’État les 2 milliards d’euros de réserves d’argent public dormant et cesser de bloquer la réforme institutionnelle, notamment l’engagement de réduire le nombre de parlementaires.

  • « Urgence à agir. Y compris, et surtout, au Sénat »

Et de renvoyer Gérard Larcher à ses propres arguments : « Je le rejoins en tout point lorsqu’il déclarait la semaine dernière que nous traversons une période de troubles et de tensions et que les Français sont passés du scepticisme à la défiance. Il y a urgence à agir. Y compris, et surtout, au Sénat. »

Au passage, Florian Bachelier rappelle que les maires élus en mars prochain seront ceux qui éliront les prochains sénateurs. Il y a urgence à continuer le combat, à continuer de renouveler le personnel politique et à abolir les pratiques hors sol et hors siècle.

Contacté en toute fin d’après-midi, ce lundi 13 janvier, Jean-Louis Tourenne n’a pas encore répondu à nos sollicitations. Pour rappel, avant Noël, Gérard Larcher a assuré que la retraite des sénateurs allait être adaptée à la réforme.